Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 janvier 2017

"Sur les toits d’Innsbruck" livre en totale adéquation avec les problématiques liées au réchauffement de la planète

 

SUR_LES_TOITS_LA_BONNE_COUVERTURE.jpg"Sur les toits d’Innsbruck" livre en totale adéquation avec les problématiques liées au réchauffement de la planète - Le cherche midi éditeur -  ISBN : 978-2-7491-4245-6 – Prix : 12,50 €

"Sur les toits d’Innsbruck" se présente comme un roman à double entrée : un récit suivi d’un réquisitoire par lequel le personnage principal, ardent défenseur de la nature, d’esthète protecteur devient accusateur, de personnage devient narrateur, un changement de ton et de rôle inusité en littérature qui fait réfléchir à la lecture sur le sens à lui donner.

Valère Staraselski nous permet de prendre conscience de l’importance de préserver, protéger ce qui peut encore l’être. C’est aussi l’indispensable lutte à mener pour la sauvegarde de la biodiversité végétale, animale et humaine.

Ce livre fonctionne surtout par bouche à oreille. C'est le moment de faire en sorte de mobiliser le maximum de personnes de bonne volonté pour renverser la donne. Qu'enfin les personnes se prennent en charge et arrête d'encrasser la planète. A ce moment là les pays, les fondations, les associations pourront actionner et enfin dépenser de l'argent à bon escient !  

"Sur les toits d’Innsbruck" est un roman, une fable, un pamphlet. Celui-ci permet à chaque lecteur une réelle prise de conscience et, par la force de ses arguments, de lui donner les clefs pour s’engager d’avantage et être acteur pour appréhender sa part de responsabilité face aux enjeux qui concernent l’ensemble de Humanité. Ainsi permettre aux générations futures d’hériter d’une planète en voie d’être "décrassée". La COP 21 c’est demain ! Il est temps qu’une prise de conscience collective se mette en place pour stopper l’escalade de la pollution et de protéger enfin la planète.

"Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants. "  Saint Exupéry

"C’est un très beau livre… Sur les toits d’Innsbruck nous parle de nature et de fragilité. De l’avenir du monde, du temps compté… " Xavier Houssin - Le monde des livres

"Car au fond "Sur les toits d’Innsbruck" c’est une fable. C’est une fable qui montre que la montagne est peut-être le dernier refuge contre une société qui produit du désespoir… " Josyane Savigneau - Radio Judaïca

"… on écoute la voix de l’auteur parle de la beauté de la nature et de ses irremplaçables richesses menacées par notre intempérance, de la montagne comme le dernier refuge contre le désespoir induit par la société… "Martine Ferneuil - Le Quotidien du Médecin 

"… L’auteur laisse émerger sa propre vision du monde. Un monde qu’il rêve plus juste, moins violent et plus respectueux de la nature… " J. M - La Marseillaise

"Il y a un problème avec la nature. On en est coupé. Allez expliquer à un enfant des villes que le lait qu’il boit dans une brique de carton vient d’une vache ! Faire l’expérience de la nature est irremplaçable… "Vincent Michel - Le Berry républicain

Les commentaires sont fermés.